Le Service Environnement et Société du Centre d’Ingénierie Hydraulique d’EDF cherche un stagiaire de fin d’études M2 / École d’Ingénieur pour une durée de 6 mois, à commencer entre février et avril 2018.

EDF exploite et développe des aménagements hydroélectriques sur un très large territoire contrasté en France et à l’international. Ses sites de production sont très souvent situés au cœur de sites à forts enjeux environnementaux. Dans son projet  » Ambition 2030 « , le sixième engagement de responsabilité du groupe EDF vise une approche positive de la biodiversité.

L’objectif de lutte contre la perte de biodiversité vient aussi d’être réaffirmé par la loi n°2016-1087 pour la reconquête de la biodiversité, notamment en rappelant la séquence hiérarchique d’évitement, réduction et compensation des impacts des projets. Il y a des actions en cours pour mieux harmoniser les mesures ERCA (éviter, réduire, compenser, accompagner) et les méthodes de dimensionnement des mesures compensatoires, notamment pour les cours d’eau.

EDF en tant qu’exploitant des ouvrages hydroélectriques et porteur de projets souvent nécessitant une demande d’autorisation, met en œuvre la séquence ERC dans ces projets. Des travaux de capitalisation ont déjà été réalisés par EDF, notamment avec la création d’une base de données sur les mesures ERCA liés aux dossiers d’autorisation.

Dans ce cadre, la mission du stage est repartie en deux volets :

Volet 1 : Capitaliser le retour d’expérience EDF sur les mesures ERCA des travaux impactant les milieux aquatiques
– mettre à jour la base de données EDF sur les mesures ERCA liées aux dossiers d’exécution, dossiers loi sur l’eau, dossiers CNPN (focus milieux aquatiques)
– analyser les résultats des suivis de ces mesures pour conclure sur l’efficacité des mesures proposées
– proposer des suivis « types » à mettre en œuvre pour vérifier l’efficacité des mesures

Volet 2 : zoom sur la compensation écologique des milieux aquatiques (et en particulier les cours d’eau)
– analyser les dossiers où des mesures compensatoires ont été mises en œuvre sur les cours d’eau : quelles situations ? Quels impacts significatifs ?
– comparer le dimensionnement des mesures compensatoires (cours d’eau) à partir des exemples réels (France et International), utilisant plusieurs méthodologies existantes. Quel est la conséquence de choix de méthode de dimensionnement ?

Profil recherché :
Le candidat devra avoir des compétences avérées en écologie et en particulier dans les écosystèmes aquatiques (rivières et lacs), en gestion de la biodiversité. Une bonne connaissance avec des outils SIG ainsi de la règlementation environnementale française et les processus administratifs liés aux dossiers d’autorisation est exigée. Des connaissances en traitement des données et en gestion environnementale des travaux sont recherchées.
Doté d’un sens de l’initiative, le stagiaire devra être en mesure de proposer une méthodologie d’analyse (retour d’expérience) en adéquation avec la problématique. Le stagiaire devra en outre faire preuve de bonnes qualités relationnelles (échanges avec différents métiers et attention portée aux utilisateurs), d’adaptabilité et de sérieux.

Candidatures:
Merci de candidater pour le poste directement sur www.edfrecrute.com, Réf. ST-18-DPIH-CIH-31; les candidatures envoyées directement au maître de stage ne pourront pas traitées. Pour toute question relative au stage, merci de vous adresser au maître de stage: Leah BECHE, [email protected]

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement.

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].