Titre complet du stage de M2 pro : Inventaire et bilan des actions de luttes de gestion d’une espèce invasive (Renouée du japon) le long des berges Seine-Aval.

La renouée du Japon (Reynoutria japonica) est une espèce invasive végétale particulièrement préoccupante en Normandie. En colonisant rapidement les bords de seine, la renouée élimine les autres espèces végétales, modifie les propriétés des sols et est susceptible d’impacter profondément les interactions avec le sol, et donc de modifier les fonctions et services écosystémiques (stabilité des berges, stockage de carbone, etc..). Cette espèce invasive, inscrite sur la liste noire de l’UICN a fait l’objet d’actions de luttes multiples malheureusement peu concluantes sur le secteur Seine Aval. Il apparait donc nécessaire de réaliser une expertise scientifique sur cette espèce invasive dans le contexte normand afin d’aider les gestionnaires dans le choix des protocoles d’éradication ou de contrôle. En effet, pour l’instant, les sources d’informations sur les recommandations en terme de gestion sont très diverses (sites internets, guides, publications scientifiques, etc..), en outre, les retours d’expériences tendent à montrer qu’il est nécessaire d’adapter la méthode de lutte à chaque site et chaque type d’envahissement pour une meilleure efficacité.

En partenariat étroit avec l’Agence de l’Eau Seine Normandie, l’objectif de ce stage sera, dans un premier temps, de réaliser une étude bibliographique visant à :
– définir l’écologie fondamentale de la renouée du Japon et comprendre son caractère et succès invasif.
– identifier les modes de gestion (régulation ou éradication) les plus probants et adaptés au contexte régional.
– Cartographier et proposer une synthèse/bilan des actions régionales réalisées sur les berges du secteur seine aval.

Les résultats issus de ce travail feront l’objet d’un rapport complet ainsi que de fiches synthétiques de vulgarisation permettant une sortie opérationnelle auprès des techniciens de terrain. De plus pour faciliter le transfert de compétences et une lutte coordonnée et efficace, une réunion de restitution devra être proposée auprès des gestionnaires de sites et partenaires du projet.

Dans un second temps, des sites définis comme prioritaires devront être sélectionnés afin de réaliser une validation et expertise scientifique (caractérisation floristique et biochimique du sol, état écologique du milieu, etc.).

L’objectif de ce stage est donc d’aboutir à un bilan des actions passées et d’orienter les gestions futures pour lutter ou réguler efficacement cette espèce invasive au niveau régional.

Compétence requises :
– bonne facilité de communication auprès de divers acteurs régionaux (Agence de l’eau, Parc régionaux, etc.)
– Très bonne qualité rédactionnelle et de synthèse bibliographique (dont littérature scientifique en anglais)
– compétences en SIG pour élaboration d’une cartographie des gestions existantes.
– rigueur, efficacité, autonomie.

Durée du stage :
6 mois (550€/mois) + Possibilité de prolongation avec CDD (à définir).

– Structures d’accueil : Laboratoire ECODIV – Université de Rouen – http://ecodiv.crihan.fr/
– Institut partenaire : l’Agence de l’Eau Seine Normandie – http://www.eau-seine-normandie.fr/

Responsables du stage :
Estelle FOREY & Matthieu CHAUVAT
Tél : 02 32 76 94 55/ 94 41
Email : [email protected] [email protected]

Candidatures à envoyer avant le 14 janvier 2016 à :
[email protected] ET [email protected]

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement.

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].