CONTEXTE
L’utilisation de la biodiversité végétale cultivée émerge comme l’un des leviers pour s’orienter vers une agriculture résiliente et durable. Il a en effet été montré que la diversité d’une communauté végétale augmente et stabilise la production primaire via des effets de complémentarité. Pour l’agriculture, l’enjeu actuel est de déterminer quelles variétés/espèces fonctionnent « bien » ensemble pour améliorer la performance globale du système via une meilleure utilisation des ressources environnementales disponibles.
Une hypothèse issue de l’écologie des communautés suggère que plus les traits (caractéristiques morphologiques et physiologiques de la plante) impliqués dans l’acquisition des ressources divergent, plus les variétés sont susceptibles d’exploiter les ressources de manière complémentaire, maximisant ainsi les performances de la culture (rendement, qualité).
Nous proposons de tester cette hypothèse dans le cadre de cultures plurispécifiques (association de blé et pois) pour identifier quels mélanges de variétés optimisent l’utilisation des ressources en conditions agronomiques.

OBJECTIF
L’objectif du stage est de prédire la variabilité du rendement des cultures plurispécifiques en fonction des propriétés des variétés et d’indicateurs agro-climatiques. Nous disposons d’une base de donnée de mesures de traits sur plusieurs variétés de blé et de pois, dans différents environnements (sites, années). Ces mesures permettront le calcul de plusieurs prédicteurs qui seront testés pour expliquer la variance de la performance des cultures.

COMPÉTENCES ET CANDIDATURE
Formation en mathématiques et statistique appliquées ou formation en biologie (écologie, agronomie) avec des compétences en statistique et en modélisation.
Bonne connaissance de R (statistique et programmation).

Lieu : INRA de Toulouse (Auzeville, 31320), UMR AGIR
Encadrement et personnes à contacter : Noémie Gaudio (écologue, INRA AGIR, [email protected] ),
Pierre Casadebaig (agronome, INRA AGIR, [email protected] )
Collaborations : Isabelle Litrico (généticienne, INRA P3F) et Cyrille Violle (écologue, CNRS CEFE)
Durée : 6 mois à partir de janvier 2018, candidatures ouvertes jusqu’au 15 octobre 2017.
Indemnité de stage : 550€ par mois

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement.

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].