Contexte

Dans le contexte énergétique actuel, les pouvoirs publics s’engagent à réduire la consommation des énergies fossiles et à développer les énergies renouvelables afin de diminuer les émissions de CO2 et de faire face à la raréfaction des sources d’énergie fossile. La demande en bois-énergie est donc appelée à s’accroitre dans les années à venir et, pour y répondre, une stratégie consiste en une mobilisation accrue des rémanents forestiers. L’essentiel des acquis sur les impacts d’une telle pratique sur la diversité biologique du sol et sa remédiation potentielle par apport de cendres de bois, fertilisation ou amendements ont été obtenus dans les pays scandinaves ou tropicaux limitant ainsi leur transposition aux forêts françaises tempérées.

Dans ce cadre, l’INRA de Nancy (Equipe BEF de l’INRA de Nancy) a mis en place un réseau de site expérimentaux «MOS » dans le but de comprendre l’effet de l’exportation du prélèvement des rémanents sur les cycles biogéochimique et la biodiversité des sols forestiers. Ce réseau comprend en plus une modalité sol-nu pour pousser les écosystèmes à des dysfonctionnements majeurs, et une modalité remédiation au prélèvement des rémanents par apport d’éléments minéraux sous forme de cendres.

Missions et Objectifs

Le présent sujet de stage propose d’étudier l’effet des différentes modalités testées par le réseau expérimental MOS sur la structure et la composition des communautés de Macro- et Mésofaune du sol. Un focus sera fait sur les sites « feuillus » du réseau MOS. La caractérisation des échantillons se fera sur la base de l’identification morphologique des individus récoltés.

Organismes d’accueil

Structure d’accueil & Lieu de travail: Laboratoire Ecodiv URA IRSTEA / EA1293, Université de Rouen, Bât .IRESE A, UFR Sciences et Techniques, Université de Rouen, 76821 Mont Saint Aignan Cedex

Encadrement

François Elie, Ecodiv‐EA1293, Courriel: [email protected]
Michaël Aubert, Ecodiv-EA1293, Courriel: [email protected]
Lucie Vincenot, Ecodiv-EA1293, Courriel: [email protected]

Profil souhaité

Etudiant de Master I en Ecologie ou Sciences des Sols,
Bonne aptitude au travail de terrain et de laboratoire
Bonne aptitude au travail en équipe,
Bonne connaissance en statistique (utilisation du logiciel R).

Conditions de travail

•Stage gratifié de 3 mois à compter d’avril 2016 (554,40 €/ mois).
•Stage basé à l’Université de Rouen, laboratoire ECODIV.

Merci d’envoyer un CV et une lettre de motivation à [email protected], [email protected]

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement.

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].