Contexte
Depuis 1985 l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) et la Fédération nationale des chasseurs (FNC) animent et gèrent un réseau national (http://www.oncfs.gouv.fr/Reseau-Ongules-sauvages) chargé de récolter chaque année les données concernant les tableaux de chasse départementaux de tous les ongulés sauvages français (cerf, chevreuil, sanglier, daim, cerf sika, chamois, isard, et mouflon).
Ces informations sont plutôt utilisées actuellement pour établir un « état des lieux départemental » de chacune de ces espèces que pour aider à comprendre le fonctionnement des populations.
Aujourd’hui la gestion moderne des populations de grand gibier repose sur le concept des indicateurs de changement écologique (ICE) dont le suivi spatio-temporel permet aux différents gestionnaires de milieux (fédérations départementales des chasseurs, administrations, ONF, parcs naturels régionaux,….) de prendre à l’échelle de leur territoire les bonnes décisions pour maintenir l’équilibre agro-sylvo-cynégétique.
Les données récoltées par le réseau Ongulés Sauvages sont-elles pertinentes pour compléter la panoplie d’indicateurs disponibles ? :
– Les patrons d’évolution des tableaux de chasse au sein des unités de gestion peuvent-ils être utilisés pour identifier les tendances d’évolution des espèces et constituer un indicateur complémentaire aux indicateurs d’abondance relative des populations ?
– L’évolution passée des tableaux de chasse départementaux peut-elle être utilisée pour prédire l’évolution future de ces tableaux de chasse à court et moyen terme ?
C’est pour répondre à ces questions que ce stage est proposé.

Données disponibles
Le réseau Ongulés Sauvages dispose des tableaux de chasse départementaux depuis 1973.
Chaque année le nombre d’animaux tués à la chasse pour chaque espèce d’ongulé est récolté dans chaque département par deux interlocuteurs techniques, un de la fédération départementale des chasseurs et un du service départemental de l’ONCFS (soit environ 180 personnes). Ces données sont ensuite saisies, traitées et cartographiées par l’administrateur et le responsable scientifique du réseau.
Pour le sanglier une enquête annuelle est réalisée de la même façon à l’échelle communale. Pour le chevreuil l’enquête communale a lieu tous les 5 ans. D’autres enquêtes ont une périodicité plus grande comme les inventaires de répartition en France du cerf ou des ongulés de montagne, la répartition communale des espèces marginales (cerf sika, daim), les modalités de gestion des ongulés par la chasse, les couloirs de libre circulation entre les massifs forestiers.

Compétences requises
Nous recherchons une personne avec le profil suivant :
– Intérêt pour l’analyse statistique des données (analyses multivariées et modèle linéaire essentiellement) ;
– Intérêt et connaissances pour la biologie et l’écologie des grands mammifères ;
– Intérêt pour la recherche appliquée, la gestion de la biodiversité et de leurs interactions avec l’homme ;
– Maîtrise du logiciel R ;
– Aptitudes pour le travail en groupe et pour maintenir des collaborations à distance ;
– Rigueur, capacité de rédaction et de communication des résultats.

Lieu et conditions de travail
– Le stage se déroulera au sein de l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage (ONCFS: http://oncfs.gouv.fr), au département de recherches appliquées de l’Unité Cervidés-Sanglier à Gières (Isère, 38) et de l’équipe bio-statistique à Saint Benoist (Yvelines, 78) pour une durée de 6 mois°;
– Période du stage : 1er semestre 2016 ;
– Le stage sera rémunéré à hauteur de 554,40 € mensuels ;
– Les frais de déplacements associés au stage seront pris en charge.

Encadrement-contact
Le stage sera encadré par :
– Christine SAINT-ANDRIEUX (ONCFS—Unité Cervidés-Sanglier) ;
– Maryline PELLERIN (ONCFS—Unité Cervidés-Sanglier) ;
– Clément CALENGE (ONCFS—Equipe Bio-statistique) ;
– Jacques MICHALLET (ONCFS—Unité Cervidés-Sanglier).

Pour contact et renseignements, envoyez un courriel à :
Christine SAINT-ANDRIEUX ([email protected]) et Maryline PELLERIN ([email protected]) avec «°stage données Réseau OS°» en objet.
Tél. : 03 88 98 47 48

Littérature
– Données réseau : http://www.oncfs.gouv.fr/Reseau-Ongules-sauvages-ru104
– Myrberget S. (1988). Hunting statistics as indicators of game population size and composition. Statistical Journal of the United Nations ECE, 5: 289-301.
– Morellet N, Gaillard JM, Hewison AJM, Ballon P, Boscardin Y, Duncan P, Klein F, Maillard D (2007) Indicators of ecological change: new tools for managing populations of large herbivores. J Appl Ecol, 44(3):634-643.
– Nichols J, Lancia R, Lebreton JD, Taran E, Birkan M. (2001). Hunting statistics: What data for what use? an account of an inter-national workshop. Game and Wildlife Science, 18: 185–205.

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement.

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].