Contexte et problématique

Le stock de sole de Manche Est est un stock économiquement important exploité à des niveaux relativement élevés par les flottilles de pêche française, belge, néerlandaise et anglaise. Le stock est évalué comme étant surexploité du fait de faibles recrutements sur la décennie écoulée, et d’un taux d’exploitation supérieur à celui permettant un rendement maximum durable. Des signes très récents de restauration sont toutefois encourageants. L’évaluation repose sur l’hypothèse d’un stock unique en Manche Est. Cette hypothèse a cependant été remise en question par des travaux récents, suggérant l’existence d’une structuration spatiale et de niveaux d’exploitation contrastés entre différentes sous-entités (Rochette et al., 2013; Archambault et al., 2016).
Une structuration en sous-unités est susceptible d’entraîner une différenciation des caractères phénotypiques des individus, qu’elle soit d’ordre génétique par isolation reproductive partielle et/ou plastique du fait de conditions environnementales contrastées. Parmi les caractères phénotypiques potentiellement variables entre sous-unités figurent les traits d’histoire de vie qui sont les caractères affectant directement la survie et la reproduction des individus (ex. croissance, âge et taille à la maturité sexuelle, fécondité et taille des œufs, longévité et senescence) et donc la productivité des populations (Stearns, 1992). Une telle structuration des traits d’histoire de vie à micro-échelle spatiale a déjà été observée chez la morue de la partie norvégienne du Skagerrak (Kuparinen et al., 2016).

Objectifs du stage

L’objectif de ce stage est d’évaluer si une structuration spatiale des traits d’histoire de vie est observable chez la sole de Manche Est et si elle est compatible avec les hypothèses de structuration spatiale proposées récemment.
L’étude reposera sur l’estimation des traits d’histoire de vie (potentiel de croissance, effort reproducteur, âge et taille à la maturation) à l’échelle individuelle grâce à l’ajustement statistique de modèles d’allocation d’énergie à des données individuelles de croissance somatique rétro-calculées grâce aux otolithes (Brunel et al., 2013; Honsey et al., 2017). Les otolithes proviendront d’individus échantillonnés en 2016 et 2017 sur l’ensemble de la Manche Est dans le cadre du projet de recherche SMAC (Sole de Manche Est: amélioration des connaissances pour une meilleure gestion du stock) au sein duquel s’insère ce stage. Les tâches attribuées au/à la stagiaire seront
• La préparation et l’interprétation des macrostructures d’une partie des otolithes en amont du rétro-calcul des courbes de croissance individuelles
• L’identification de la méthode de rétro-calcul des courbes de croissance la plus adaptée et son application aux données de distances inter-anneaux des otolithes
• L’ajustement statistique de modèles d’allocation d’énergie pour l’estimation des traits d’histoire de vie
• L’analyse statistique de la structuration spatiale des traits d’histoire de vie via divers approches

Références

Archambault, B., Le Pape, O., Baulier, L., Vermard, Y., Véron, M., & Rivot, E. 2016. Adult-mediated connectivity affects inferences on population dynamics and stock assessment of nursery-dependent fish populations. Fisheries Research 181: 198–213.
Honsey, A. E., Staples, D. F., & Venturelli, P. A. 2017. Accurate estimates of age at maturity from the growth trajectories of fishes and other ectotherms. Ecological Applications 27: 182–192.
Kuparinen, A., Roney, N. E., Oomen, R. A., Hutchings, J. A., & Olsen, E. M. 2016. Small-scale life history variability suggests potential for spatial mismatches in Atlantic cod management units. ICES Journal of Marine Science 73: 286–292.
Mollet, F. M., Ernande, B., Brunel, T., & Rijnsdorp, A. D. 2010. Multiple growth-correlated life history traits estimated simultaneously in individuals. Oikos 119: 10–26.
Rochette, S., Le Pape, O., Vigneau, J., & Rivot, E. 2013. A hierarchical Bayesian model for embedding larval drift and habitat models in integrated life cycles for exploited fish. Ecological Applications 23: 1659–1676.
Stearns, S. C. 1992. The evolution of life histories. New York: Oxford University Press.

Laboratoire d’accueil :

Institut : IFREMER / Agrocampus Ouest
Laboratoire : Laboratoire Ressources Halieutiques / UMR Écologie et Santé des Écosystèmes
Adresse : Quai Gambetta, BP 699, 62231 Boulogne-sur-Mer / 65 rue de Saint Brieuc, CS84215 35042 Rennes Cedex

Responsables du stage :

Nom : Bruno Ernande et Kélig Mahé (IFREMER)
Tél : 03.21.99.56.85 et 03.21.99.56.02
Email : [email protected] et [email protected]

Nom : Marine Randon (Agrocampus Ouest)
Tél : 02.23.48.59.01
Email : [email protected]

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement.

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].