L’objectif de ce stage de recherche est de réaliser une expérimentation in situ de revégétalisation d’étangs piscicoles en Dombes, dans l’Ain.
Dans le cadre d’une production piscicole extensive, des pratiques agroécologiques basées sur la connaissance écologique du milieu et l’optimisation des fonctions de l’écosystème sont développées depuis plusieurs années dans la région de la Dombes. Des études précédentes ont démontré qu’une couverture végétale aquatique minimale était bénéfique pour la production piscicole, en assurant un réseau trophique plus stable, et en augmentant la résistance du système à des perturbations environnementales entraînant par exemple une anoxie brutale.
Il apparaît néanmoins que l’état de certains étangs, trop turbides, ne permet pas une végétalisation naturelle par manque de lumière dans le milieu. Le but de l’expérimentation est alors de tester l’implantation de plusieurs espèces de plantes aquatiques dans ce type d’étang, et d’assurer le suivi du développement de ces espèces au cours de la saison. Le ou la stagiaire analysera ensuite les résultats pour déterminer l’influence des facteurs physicochimiques environnementaux et de la méthode de végétalisation utilisée sur l’implantation des différentes espèces testées.
En parallèle, le ou la stagiaire participera à un inventaire floristique sur un ensemble d’étangs. Le lien entre les communautés végétales établies identifiées et les paramètres environnementaux sera ensuite évalué avec des analyses statistiques, et utilisé à titre de comparaison avec l’expérimentation menée.
L’ensemble des résultats récoltés dans ce projet de recherche contribuera à l’amélioration 1) des connaissances dans le domaine de l’écologie végétale et du fonctionnement des écosystèmes lentiques, en intégrant une diversité de situations environnementales 2) des méthodes d’ingénierie écologique utilisables dans la restauration écologique des écosystèmes aquatiques dégradés et 3) des conditions et des pratiques agroécologiques pour une production piscicole durable.

Les compétences nécessaires sont les suivantes :
• Bonne maitrise des processus écologiques et environnementaux des milieux aquatiques
• Intérêt et aptitudes pour la recherche fondamentale et finalisée
• Connaissance ou intérêt pour les végétaux aquatiques (détermination)
• Maîtrise des méthodes statistiques adaptées
• Bonne capacité d’adaptation et relationnelle (vie en équipe, contacts avec divers professionnels)
• Bonne capacité rédactionnelle
• Permis B

Lieu du stage : Lyon Gerland (69007)
Durée du stage : 6 mois

Contact :
Soraya Rouifed [email protected]
Enseignante chercheuse en écologie
Unité de recherche AGroécologie et Environnement
ISARA
23 rue Jean BALADASSINI
69007 LYON

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement. Un email de contact est disponible: [email protected]

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].