Observées depuis plus de 20 ans, les populations de lézard vivipare (Lacertus vivipara) du massif central ont contribué à faire avancer les connaissances scientifiques en terme de réaction de populations face aux changements climatiques. En s’intéressant notamment à de multiples facteurs clefs de la démographie des populations (i.e. Dispersion, reproduction, …), du comportement des individus (agressivité, comportement d’exploration), de leur physiologie (thermorégulation) et de leur capacité de réaction (micro-evolution , plasticité), nous pourrons appréhender les nouveaux défis spatiaux et temporels auxquels fait face cette espèce. Pour évaluer pleinement ces défis, les études à longs termes sont indispensables et nous sommes à la recherche de plusieurs stagiaires pour nous aider à mener à bien notre terrain et plusieurs expériences comportementales et physiologiques en parallèle.

Le terrain se situe dans les Cévennes, près de Villefort (où se situe l’hébergement) et consiste à capturer à partir de début juin une vingtaine d’individus femelles dans 10 sites sur un gradient de température et d’ anthropisation, à les garder en élevage jusqu’à mise bas et à réaliser des observations comportementales et physiologiques. Une seconde partie du terrain consiste en une étude de CMR plus approfondie sur deux populations du Mont Lozère. Là encore, l’ensemble des femelles sera conservé en élevage et plusieurs expériences pourront être effectuées.

Les rôles du stagiaire seront donc de :
-participer à la capture des individus et au marquage.
-participer à l’élevage des femelles.
-participer aux expériences comportementales et physiologiques.
-participer au maintient de l’élevage.
-participer à la remise en liberté des individus.

Qualités requises :
Nous recherchons des personnes motivées, capable de travailler en groupe, intéressées par les questions d’écologie et de préférence en licence ou Master 1. Aptitude et goût pour le travail en montagne et la manipulation d’animaux vivants (lézards) recommandés.
Ce stage peut s’inscrire dans un cursus, nous pourrons définir avec le stagiaire les objectifs précis de son stage, et mettre en place (dans la mesure du possible) une problématique ensemble.
La plus part des membres de l’équipe étant étrangers, une bonne maîtrise de l’anglais est recommandée.

Durée du stage :
début juin à fin juillet (les dates exactes seront définies courant janvier).
pas de rémunération, déplacement et logement sur place assurés par le laboratoire d’accueil

Contact : [email protected]

Rutschmann Alexis, Doctorant, Station d’Ecologie Expérimentale de Moulis
Clobert Jean, Directeur de recherche, Station d’Ecologie Expérimentale de Moulis

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement.

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].