Stage Master / Fin d’étude cursus ingénieur – 2016

Titre: Réponse de la vigne aux stress biotiques et abiotiques: interaction entre sécheresse et pathogènes

Période : entre Avril et Septembre 2016
Possibilité d’adapter le stage pour une plus courte durée (Master 1)

Résumé:
Les systèmes agricoles actuels font faces à des conditions environnementales de plus en plus difficiles, du fait du réchauffement climatique et de la pression accrue des bioagresseurs. Le changement climatique et en particulier la fréquence croissante des sécheresses pourraient influencer l’agressivité des pathogènes, la physiologie des plantes et les interactions entre plantes et pathogènes. Cependant, à l’heure actuelle, les impacts des stress biotiques (pathogènes) et abiotiques (sécheresses) sur les systèmes agricoles ont principalement été étudiés séparément. Le système viticole, très sensible aux bioagresseurs, est un modèle d’intérêt économique majeur pour étudier cette problématique.
Lors de ce stage, nous étudierons la réponse de plusieurs cépages de vigne aux stress biotiques (inoculation d’un pathogène) et abiotiques (sécheresse) appliqués de concert ou séparément lors d’une expérimentation en serre. Pour cela, nous suivrons la réponse physiologique (échanges gazeux, transpiration, croissance) et hormonale (concentration foliaire en acide abscissique par exemple) de différents cépages de vigne à ces deux types de stress. L’objectif de cette étude est de comprendre s’il existe une interaction dans la réponse à une sécheresse et une maladie chez la vigne, si cette interaction est antagoniste ou synergique et s’il existe une réponse hormonale commune à ces deux types de stress. Ce projet permettra d’obtenir des connaissances fondamentales permettant de mieux comprendre et potentiellement prévoir la vulnérabilité de la vigne à différents types de stress dans un contexte de changement climatique.
Le ou la stagiaire participera à l’expérimentation qui sera réalisée en serre de sa préparation à l’analyse des premières données disponibles. Plus précisément, après avoir mis en place l’expérimentation (150 plants de vignes de différents cépages associés à 4 conditions expérimentales), nous réaliserons un suivi et des mesures de : transpiration, échanges gazeux, surface foliaire, mesures de potentiels hydriques, inoculation d’un pathogène, quantification de symptômes de maladie, prélèvements foliaires. Le ou la stagiaire sera aussi impliqué dans d’autres projets au sein de l’équipe.

Profil recherché : Connaissances en agro-écologie, pathologie et/ou écophysiologie des plantes. Des compétences en statistiques seront les bienvenues.

Directeur de stage :

Chloé Delmas
UMR INRA-Bordeaux Sciences Agro 1065 Santé et agroécologie du vignoble (SAVE) [email protected]
Tel : 05 57 12 26 13

Laboratoire d’accueil :
UMR INRA-Bordeaux Sciences Agro 1065 SAVE (Santé et agroécologie du vignoble)

Lieu de stage: INRA, UMR 1065 SAVE 71 Rue Edouard Bourlaux CS 20032 33882 Villenave d’Ornon Cedex, France

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement.

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].