Certains composés chimiques possèdent la capacité de perturber le système endocrinien pouvant conduire, par exemple, à des concentrations anormales d’hormones stéroïdes circulantes, entrainant des dysfonctionnements de la reproduction et du développement. Les effets néfastes éventuels sur l’humain et la faune (en particulier les poissons) de ces composés perturbateurs endocriniens (PEs) font l’objet d’une préoccupation croissante. Ainsi, le contexte réglementaire de l’évaluation des risques indique que de nouvelles démarches doivent être développées afin de démontrer à la fois un mode d’action de type PE, des effets néfastes à des niveaux d’organisation biologique pertinents pour la gestion du risque et le lien de cause à effets entre les deux. La traduction des déficits fonctionnels chez les individus en effets au niveau des populations constitue donc un enjeu pour l’évaluation des risques environnementaux des PEs.
La proposition de voies de toxicité (dite AOP) reliant les effets aux différentes échelles d’organisation biologique et la modélisation multi-échelles supportant la paramétrisation de ces voies de toxicité (AOP quantitative) permettent cette extrapolation des effets. Un des mécanismes d’action de perturbation endocrinienne investigué est la perturbation du cytochrome P450 aromatase au niveau des gonades en raison de son rôle dans la fonction de reproduction. Les données et les modèles mécanistiques mathématiques d’ores et déjà disponibles à l’INERIS chez le poisson zèbre permettent d’envisager le développement et/ou l’amélioration d’AOP quantitative pour les PEs conduisant à une diminution de la fécondité du poisson zèbre, médiée par une inhibition de l’aromatase A et/ou d’autres évènements moléculaires initiateurs.
L’objectif du projet de thèse vise donc au développement et à l’amélioration de modèles multi-échelles de voies de toxicité permettant une prédiction précise des impacts pour les populations.
La stratégie de recherche sera articulée autour de quatre grandes étapes : (i) application du modèle PBPK poisson zèbre aux substances étudiées, (ii) perfectionnement du modèle de dynamique des hormones stéroïdiennes (modèle de l’axe HPG), (iii) transcription pour le poisson zèbre d’un modèle de dynamique des ovocytes utilisé pour le vairon, (iv) prédiction des impacts sur la dynamique de population.
Le développement de nouveaux outils tels qu’une qAOP permettra d’explorer différents scenarii d’exposition dans différents milieux ou écosystèmes, et d’intégrer l’ensemble des informations toxicologiques disponibles sur une substance pour prédire les effets à différents niveaux d’organisation biologique. En particulier, la thèse permettra de proposer un modèle de l’axe HPG pour le poisson zèbre mâle et femelle. A terme, le présent projet ambitionne de participer à l’amélioration de la méthodologie de caractérisation des dangers pour l’évaluation des risques des substances chimiques, en particulier les PE.

~ Laboratoire d’accueil ~
La thèse se déroulera au sein de l’unité METO (Modèles pour l’Ecotoxicologie et la Toxicologie) de l’INERIS (Verneuil-en-Halatte, à 60 km de Paris Nord) en collaboration avec l’unité ECOT (Ecotoxicologie in vitro et in vivo).
L’INERIS dispose de l’intégralité des plateformes techniques nécessaires à la réalisation de ce projet de thèse.

~ Financement ~
La thèse est soumise à l’obtention d’une bourse au concours de l’école doctoral ABIES (sujet retenu dans la première phase de sélection du concours).
Conditions du concours : http://www2.agroparistech.fr/abies/.

~ Modalités de candidature ~
Pour postuler les candidats doivent envoyer par mail à [email protected] et [email protected] avant le 30 avril 2020 :
– un CV
– une lettre de motivation
– au moins une lettre de recommandation de la part d’un responsable de formation ou de précédents encadrants
– un relevé de notes de Master ou équivalent

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement. Un email de contact est disponible: [email protected]

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].