Projet de Doctorat en biologie. 2016-2019 (3 ans)
Direction: Éric Lucas (UQAM, Sciences Biologiques)
Codirection: Annie-Ève Gagnon (CEROM)
Début: Été 2016
Financement: 20 000$/année pour trois ans
http://www.laboluttebio.uqam.ca

Nous sommes à la recherche d’un(e) candidat(e) au Doctorat (Ph.D.) pour un projet en écologie-entomologie en grandes cultures. Le projet débutera à l’été 2016 et impliquera des études de laboratoire et de terrain. Il sera mené en collaboration avec le Centre de recherche sur les grains (CEROM).

Volet 1- Caractérisation de la diversité des punaises Pentatomidae dans la culture du pois au Québec – Suivi des populations, élevage et dépistage.
Depuis les dernières années, les punaises de la famille des Pentatomidae posent de plus en plus de problèmes dans la culture du pois au Québec. Bien que la présence de ces dernières sur les plants ne provoque pas de pertes de rendement significatives, leur ressemblance au pois, quant à la taille et à la couleur, rend l’opération de triage optique très difficile.
La faible disponibilité d’insecticides homologués et efficaces pour contrôler ces punaises ont forcé le secteur à se tourner vers un insecticide à large spectre très nocif, le lannate. Plus de 25% des superficies de pois (environ 1300 ha) ont reçu ce traitement insecticide en 2015. Considérant l’augmentation des populations de punaises et l’arrivée récente d’une nouvelle espèce, la punaise marbrée, une bonne connaissance de leur biologie et des méthodes de dépistage est nécessaire pour envisager un programme de lutte intégrée. Le projet propose donc de documenter le cycle biologique des Pentatomidae dans la culture du pois et de proposer une stratégie de dépistage efficace contre cet ennemi. Les objectifs spécifiques sont de 1- Évaluer l’abondance saisonnière, la diversité et le développement des punaises Pentatomidae dans la culture du pois; 2- Comparer divers méthodes de dépistage de la punaise; 3- Évaluer l’effet de bordure dans la culture du pois.

Volet 2- Diversité fonctionnelle de la Guilde des prédateurs aphidiphages du puceron du pois.
Bien qu’il n’existe pas de consensus, plusieurs études récentes associent diversité taxonomique et/ou fonctionnelle et optimisation du contrôle naturel des ravageurs. Toutefois, l’établissement de l’indice de diversité fonctionnelle est très variable d’une étude à l’autre. L’objectif ici est double : En premier lieu, proposer différents indices de diversité fonctionnelle et en évaluer la valeur en lien avec un impact optimal de la guilde sur la proie-cible. En second lieu, étudier les interactions intraguildes de type facilitation, prédation intraguilde, compétition et leurs conséquences sur la structure et la dynamique de la guilde. Le système Pois-Puceron-Ennemis naturels servira de modèle.

Le candidat doit posséder une formation de niveau Maîtrise (Master) en biologie ou en agronomie. Il devra également avoir un intérêt marqué pour l’écologie, l’entomologie et la lutte biologique/intégrée. Enfin, le permis de conduire, une expérience des élevages entomologiques et une bonne aptitude en français et en anglais sont des atouts.

Candidats intéressés, envoyez cv à Marc Fournier le plus tôt possible.
([email protected], 514-987-3000, poste : 4799#)

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement.

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].