Jusqu’à présent, la qualité du bois des ruches a été peu explorée pour améliorer les conditions de vie à l’intérieur des ruches d’abeilles domestiques, et notamment pour trouver des solutions de lutte biologique contre l’acarien Varroa destructor. Cependant, d’après des savoirs locaux, certains bois contenant beaucoup de tannins comme le châtaignier et étaient fréquemment utilisés dans la construction de ruches, notamment pour lutter contre différents parasites. De plus, les premiers prélèvements d’odeurs de bois de châtaignier révèlent plusieurs composés olfactifs potentiellement répulsifs. Ce stage vise à tester si cet acarien, parasite de l’abeille domestique, pourrait être notablement repoussé par l’odeur de châtaignier. Ces tests seront réalisés en observant le déplacement et le choix olfactif de ces acariens placés dans des tubes en T et confrontés à cette odeur de châtaignier. Suite à un désistement de dernière minute, nous proposons en urgence un stage gratifié de 3 mois (de septembre à novembre 2018) pour un étudiant sur Montpellier et ayant un minimum de connaissances en apiculture. Merci de contacter rapidement Bertrand Schatz par mail : [email protected]

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Il leur appartient notamment de fournir les éléments pratiques tels que date, lieu, coordonnées de contact, etc. Cela est d'ailleurs précisé sur la page de dépôt des offres. Les modérateurs de SFEcodiff n'ont pas accès à ces informations.

Pout toute autre question, merci de contacter [email protected].