Volontaire Service Civique en Eco-épidémiologie / Oiseaux marins / Biologie de la conservation – 14 mois – Terres Australes

Date limite de candidature : 28/02/2018

DESCRIPTION DU POSTE

ECOLOGUE Programme 1151 – île d’Amsterdam

Dans le cadre du Volontariat de Service Civique, nous cherchons un biologiste (F – H) pour travailler sur l’Ile d’Amsterdam, dans la Réserve Naturelle Nationale des Terres Australes Françaises. La candidate ou le candidat participera à un hivernage d’une durée d’environ quatorze mois pour un programme de l’Institut Polaire Français (IPEV) développé par une équipe de recherche du CEFE (CNRS-Université Montpellier) sur l’écologie de la circulation des agents infectieux dans les populations de vertébrés coloniaux (Programme n° 1151 ECOPATH).

Objectifs du programme :
– Assurer la continuité et la poursuite de suivis éco-épidémiologiques de populations de vertébrés coloniaux (oiseaux marins) de l’île d’Amsterdam pour comprendre les facteurs affectant la circulation d’agents infectieux.
– Participer à la conduite de travaux spécifiques sur les mouvements d’individus susceptibles de disséminer des agents infectieux et de moyens potentiels d’intervention pour protéger les populations d’oiseaux marins menacées (albatros notamment) des effets d’agents pathogènes (tests d’approches vaccinales notamment).

Tâches à effectuer :
– Acquisition de données de suivi individuel (observation, capture, baguage) et collectes d’échantillons (prises de sang, écouvillons) sur des oiseaux marins (notamment l’albatros à bec jaune) et mammifères (otarie et rats).
– Déploiement d’appareils enregistreurs miniaturisés (GPS, GLS) et contribution à des tests de vaccination.

Formation : Biologiste/écologue et/ou vétérinaire
– Connaissances naturalistes (ornithologie, mammalogie) et sur l’écologie des maladies infectieuses ; expérience en manipulation (baguage, mensurations, prise de sang) dans le cadre de programmes sur la faune sauvage.
– Maîtriser les outils informatiques de base (tableur, gestion de bases de données) et si possible les SIG.
– Un plus est d’avoir participé à des programmes de recherche en écologie des populations/éco-épidémiologie.

Matériel utilisé :
– Matériel d’observation et baguage d’oiseaux de mer, prélèvements (seringues, écouvillons), saisie de données (carnet de terrain électronique) et préparation des échantillons pour stockage et transport (centrifugations). Equipements miniaturisés pour suivre le mouvement d’oiseaux (GPS-UHF et station de réception). Utilisation de matériel d’escalade et de biosécurité.

Conditions particulières :
– Ne pas craindre de travailler pendant des heures à l’extérieur dans des conditions climatiques souvent difficiles (vent, pluie…) et en situation relativement isolée.
– Avoir une bonne expérience de la randonnée et être capable de travailler en falaise (marches longues et difficiles, passages en via ferrata, accès aux colonies en utilisant une main courante).

Lieu : île d’Amsterdam
Départ : prévu en Septembre-Octobre 2018
Durée : environ 14 mois
Indemnité mensuelle terrain : 1024 euros net non imposable, logé(e) et nourri(e)

PROCEDURE DE RECRUTEMENT

Dans un premier temps, merci de contacter Thierry BOULINIER, responsable du programme, en envoyant CV et courrier de motivation avant le 28/02/2018 à l’adresse suivante :

E-mail: [email protected]

Toutes les demandes seront examinées courant mars et une réponse sera donnée aux personnes susceptibles d’être retenues.

Pour plus d’informations sur l’équipe responsable du programme : thierryboulinier.wordpress.com
Pour plus d’informations sur les recrutements de VSC par l’IPEV : vsc.ipev.fr

DESCRIPTION DU PROGRAMME SCIENTIFIQUE

Titre du programme IPEV ECOPATH (n°1151): Ecologie de la circulation d’agents infectieux dans les populations de vertébrés coloniaux des terres australes et antarctiques: surveillance, compréhension et implications pour la gestion.

Résumé du programme:
La description et la compréhension des facteurs qui affectent la circulation d’agents infectieux dans les populations animales sont importantes d’un point de vue fondamental, mais aussi appliqué. Les populations de vertébrés sauvages vivant dans les zones polaires de l’hémisphère sud sont de plus en plus sujettes à des menaces dues à des maladies infectieuses, en plus d’autres menaces environnementales, et il est primordial de disposer de données de base sur l’état éco-épidémiologique de ces systèmes et de comprendre leurs dynamiques. Les populations de vertébrés se reproduisant en colonies sont particulièrement importantes à étudier dans ce contexte car elles peuvent subir des épisodes de mortalités pouvant atteindre des centaines voire des milliers d’individus, et elles sont distribuées en unités discrètes au sein desquelles et entre lesquelles la transmission d’agents infectieux peut être affectée par différents processus complexes. Dans ce contexte, le programme ECOPATH n°1151 explore les processus de dispersion à grandes échelles et les interactions locales entre hôtes et parasites comment ceux-ci peuvent affecter la circulation d’agents infectieux et ses conséquences possibles. Afin de faire cela, nous combinons des analyses de laboratoire sur des échantillons prélevés sur le terrain dans le cadre de suivi à long-terme et/ou dans un contexte spatialisé, la conduite d’expérimentations de terrain (vaccination) et le développement de modèles théoriques. Le travail repose sur l’utilisation de loggers GPS-UHF à panneau solaire et sur des techniques d’immunologie et biologie moléculaire. Pour l’acquisition de données et d’échantillons, le programme bénéficie en partie de collaborations avec d’autres programmes IPEV conduits dans des sites clefs. Le travail est mené en coordination avec la Réserve Naturelle des Terres Australes Françaises. Un axe spécifique concerne les agents infectieux transmis d’une façon directe entre individus et potentiellement responsables d’épidémies, tel que l’agent du Choléra aviaire; un autre axe est développé sur les tiques et agents infectieux transmis par les tiques. Enfin, un axe se focalise sur l’optimisation de la mise en place de programme de surveillance et de gestion.

Résumé du programme pour la saison 2018-2019 :
Au cours de cette saison de ce programme d’éco-épidémiologie, les travaux prévus consisteront en (1) la réalisation d’échantillons (sangs, écouvillons), de vaccins et du suivi d’individus marqués d’Albatros à bec jaune sur la colonie d’Entrecasteaux (île d’Amsterdam) pour étudier les dynamiques épidémiologiques et les effets de la vaccination d’individus contre l’agent du Choléra aviaire, (2) le suivi des mouvements d’oiseaux susceptibles de disperser un agent infectieux entre sous-colonies (les labbes subantarctiques notamment), et (3) la coordination et la réalisation de collectes d’échantillons sur différentes espèces afin d’aborder des questions fondamentales et appliquées sur la circulation d’agents infectieux au sein et entre colonies de vertébrés coloniaux des terres australes. Ces travaux de terrain seront menés en parallèle du développement d’une approche intégrée de ces questions et de leurs implications pour la gestion. Le VSC contribuera à ces différents aspects du programme.

Références de l’équipe sur le sujet :

Boulinier, T., Kada, S., Ponchon, A., Dupraz, M., Dietrich, M., Gamble, A., Bourret, V., Duriez, O., Bazire, R., Tornos, J., Tveraa, T., Chambert, T., Garnier, R. & McCoy, K.D. 2016. Migration, prospecting, dispersal? What host movement matters for infectious agent circulation? Integrative and Comparative Biology 56: 330-42.

Boulinier, T., Gamble, A., Tornos, J. & Garnier, R. 2017. Circulation d’agents infectieux dans les populations de vertébrés coloniaux des terres australes : surveillance, compréhension et implications pour la gestion. IPEV 2016: Rapport d’activité − Campagne 2016−2017 incluse: 52−61.

Bourret, V., Gamble, A., Tornos, J., Jaeger, A., Delord, K., Barbraud, C., Tortosa, P., Kada, K., Thiebot, J.-B., Thibault, E., Gantelet, H., Weimerskirch, H., Garnier, R. & Boulinier T. 2018. Vaccination protects endangered albatross chicks against avian cholera. Conservation Letters, sous presse.

Chambert, T., Staszewski, V., Lobato, E., Choquet, R., McCoy, K.D., Tveraa, T. & Boulinier T. 2012. Exposure of Black-legged kittiwakes to Lyme disease spirochetes: dynamics of the immune status of adult individuals and effects on their survival. Journal of Animal Ecology 81: 986-995.

Dietrich, M., Kempf, F., Boulinier, T. & McCoy, K.D. 2014. Tracing the colonisation and diversification of the worldwide seabird ectoparasite Ixodes uriae. Molecular Ecology 23: 3292-3305.

Garnier, R., Ramos, R., Staszewski, V., Militão, T., Lobato, E., González-Solís, J. & Boulinier, T. 2012. Maternal antibody persistence: a neglected life history trait with implications from albatross conservation to comparative immunology. Proceedings of the Royal Society, London B 279: 2033-2041.

Garnier, R., Ramos, R., Sanz-Aguilar, A., Poisbleau, M., Weimerskirch, H., Burthe, S., Tornos, J. & Boulinier, T. 2017. Interpreting ELISA analyses from wild animal samples: some recurrent issues and solutions. Functional Ecology 31: 2255–2262.

Ponchon, A., Grémillet, D., Doligez, B., Chambert, T., Tveraa, T., González-Solís, J. & Boulinier, T. 2013. Tracking prospecting movements involved in breeding habitat selection: insights, pitfalls and perspectives. Methods in Ecology and Evolution 4: 143-150.

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement.

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].